samedi 1 septembre 2018

La revue de presse d'août 2019

Le mois d'août a été moins prolifique mais la revue de presse mensuelle est encore et toujours là. On y trouve des choses sur le FIFAgate, la NBA, la L1 ...

revue de presse d'août 2018 (fichier disponible 30 jours, 220 MO) 


Les 3 billets les plus lus en avril sur le blog
  1. mercredi 12 avril 2017 Top 10 des catcheurs de la WWE les mieux payés
  2. mercredi 1 août 2018 [voyage] Boston New York Chicago (2018)
  3. mardi 24 juillet 2018 [infographie] Que représente le volume de données consommées sur le wifi d'un stade ?
Les stats du blog
  • 906 sessions
  • 817 visiteurs uniques
  • 1206 pages vues
Une publication partagée par Boris (@bhelleu) le

mercredi 1 août 2018

[voyage] Boston New York Chicago (2018)

Après un premier séjour en 2012 et un autre en 2016, je repars aux États-Unis dans quelques jours pour enchainer Boston, New York et Chicago. Le programme comprend quelques événements sportifs et des stades mythiques : 
  • jeudi 16 août : pré-saison NFL, New England Patriots / Philadelphia Eagles au Gilette Stadium 
  • vendredi 17 août : MLB, Red Sox / Rays au Fenway Park
  • dimanche 19 août : MLB, Yankees / Blue Jays au Yankee Stadium
  • lundi 20 août : WWE Monday Night Raw au Barclays Center 
  • mardi 21 août : MLB, Mets / Giants au Citi Field
  • samedi 25 août : prés-saison NFL, Bears / Chiefs au Soldier Field
  • dimanche 26 août : MLB, Cubs / Reds au Wrigley Field

Quelques podcasts :

En 1958, il y a tout juste 60 ans, Michel Polac (1930-2012) n'a pas 30 ans et traverse les États-Unis pour en ramener une série d'émissions intitulée "l'Amérique à la petite semaine". J'en recommande trois :
  • Boston, première diffusion 5 avril 1958 
  • New York, première diffusion 12 avril 1958
  • Chicago, première diffusion 19 avril 1958
L'excellente émission la "Grande Traversée" sur France Culture a consacré une série aux villes américaines. Je partage deux émissions passionnantes :



Je recommande aussi "Chicago: l'Amérique à pile ou face", "New York, City of Power" et surtout une émission des mardis du cinéma diffusée en 1996 consacrée au New York de Martin Scorsese.

 

Films à voir ou revoir

Pour préparer le voyage, j'ai retenu 5 films par ville.

Boston
  • Gone Baby Gone (2007)
  • Mystic River (2003)
  • The Departed (2006)
  • Ted (2012)
  • The Town (2010)

New York 
Chicago
  • Ferris Bueller's Day Off (1986)
  • Hoop Dreams (1994) 
  • High Fidelity (2000) 
  • The Fugitive (1993)
  • The Blues Brothers (1980)

La revue de presse de juillet 2018

Au coeur de l'été je continue de partager ma revue de presse internationale d'économie et de marketing du sport. Au mois de juillet j'ai récolté 112 PDF avec de nombreux articles consacrés à la Coupe du Monde et au Tour de France.

revue de presse de juillet 2018 (fichier disponible 30 jours, 220 MO) 


Les 3 billets les plus lus en avril sur le blog
  1. mercredi 12 avril 2017 Top 10 des catcheurs de la WWE les mieux payés
  2. mercredi 18 juillet 2018 Les audience de la finale de la Coupe du Monde : 163 millions de téléspectateurs dans 20 pays
  3. jeudi 5 juillet 2018 La Coupe du Monde en émojis : le but de Pavard
Les stats du blog
  • 1780 sessions
  • 1490 visiteurs uniques
  • 2357 pages vues


Une publication partagée par Boris (@bhelleu) le

mercredi 25 juillet 2018

Les audience de la Coupe du Monde: l'audience supplémentaire des écrans géants

La semaine dernière j'ai relayé les audiences de la Coupe du Monde selon médiamétrie. On apprenait que la finale avait rassemblé 19,3 millions de téléspectateurs soit un peu mieux que la demi-finale contre la Belgique (19,1M) mais moins bien que la finale de l'Euro 2016 (20,8M en prime time). 



Ces résultats relativement faibles étaient critiqués car ils ne tenaient pas compte des dispositifs pour suivre les matchs à plusieurs (fanzone, bars, restaurants, lieux publics...). Médiamétrie précise les audiences en rapportant que "ces dispositifs ont généré en moyenne 15% d’audience supplémentaire lors des 5 premiers matchs de l’équipe de France, et cet apport d’audience est monté progressivement jusqu’à 25% le jour du sacre des hommes de Deschamps. Des chiffres en phase avec le caractère exceptionnel de l’événement.
Les données de médiamétrie montrent aussi que plus on avance dans la complétion, plus on regarde le match ensemble. Ainsi, "la finale France-Croatie a fédéré au total 20,9 millions de téléspectateurs (hors lieux publics, bars, restaurants ...) dont 15% d’invités contre 6% pour l’ensemble de la compétition.

mardi 24 juillet 2018

[infographie] Que représente le volume de données consommées sur le wifi d'un stade ?

Je relaie systématiquement les données sur l'usage du wifi dans le stade à l'occasion du Super Bowl. Je m'appuie le plus souvent sur le site Mobile Sport Report animé par Paul Kapustka. Lors de la dernière édition, plus de 16 TO de données ont été consommées sur le wifi de l'U.S. Bank Stadium.  Le média social le plus utilisé a été Facebook (1,3TO) devant Snapchat (1TO), Twitter (257GO) et Instagram (34GO). Il y a deux ans, plus de 11 TO de données ont été consommées sur le wifi de l'NRG Stadium de Houston. Le volume est si conséquent que l'on ne se rend pas bien compte de ce que ça représente. Si vous avez chez vous un disque dur externe de 2, 4, 6 ou 8 TO, vous pouvez déjà commencer à faire des comparaisons. Extreme Networks a diffusé fin juin l'infographie suivante. 
























Les 11,8 TO de données sur le wifi enregistrées en 2017 représentent donc l'équivalent de 3,3 millions de chansons, 2950 DVD, 5130 heures de vidéos Netflix.

lundi 23 juillet 2018

Sport en Séries : Brockmire



Brockmire est une comédie diffusée sur IFC depuis le printemps 2017. La série vient d'être renouvelée pour une troisième saison. Voici 5 bonnes raisons de suivre les aventures de Jim Brockmire, un commentateur sportif paumé dans l'Amérique profonde qui multiplie les addictions. 

1. Ça parle de baseball. L'American Pastime a déjà fait l'objet de nombreuses séries dont l'indépassable Eastbound & Down ou le prometteur Pitch qui a été prématurément annulé. Bref, si vous êtes fan de sport US, rien que pour ça, ça vaut le coup. Ici et là est évoqué l'importance du baseball comme lorsque Jim souhaite échanger quelques balles avec Charles : "- Every boy has to at least know how to play catch. 
- Why? 
- Because you're an Americ God damn it. This is how the game continues. It gets passed down through generations, fathers patiently teaching their sons, et cetera.


2. Ça parle baseball, mais ça parle surtout des Minor Leagues ou évoluent des équipes de petites villes. Les effectifs sont composés de jeunes joueurs qui espèrent atteindre les Majors et de vieux joueurs sur le retour. Jim se retrouve à Morristown en Pennsylvanie où évoluent les Frackers (les puits hydrauliques, mais anglais, Frackers se substitue à ... Fuckers". Quand Jim fait remarquer que c'est un nom stupide pour une équipe, Jules, la propriétaire, explique : " Well, before this, we were the Morristown Savages, and our mascot was a little baseball with a headdress who rolled around drunk. So Frackers is an upgrade." A ce sujet, je vous recommande le livre Minor League Baseball: Community Building through Hometown Sports par Rebecca S. Kraus. 

3. Ça évoque largement les médias sociaux. Dans la série, Jim Brockmire était le commentateur de baseball (play by play announcer) des Royals de Kansas City (MLB). Un craquage en direct suivi d'une conférence de presse épique il y a une dizaine d'années feront de lui le sujet de la première vidéo virale sur youtube. C'est aussi par les médias sociaux qu'il essaie de refaire sa réputation. Voyez ce billet et celui-ci.

4. C'est Hank Azaria qui interprète Jim Brockmire. Si vous ne l'avez jamais vu, peut-être l'avez vous entendu. Il est réputé pour sa voix. C'est lui qui interprète Moe dans les Simpson. 

5. C'est produit pas Funny or Die, le site créé par Will Ferrel, Adam McKay, Michael Kvamme et Chris Henchy. C'est gage de qualité. Azaria a lancé le personnage dès 2010 sur Funny or Die. Voici le premier sketch qui a tout lancé.

Une publication partagée par IFC (@ifc) le

samedi 21 juillet 2018

Sortie du livre "Champions, les Bleus sur le toit du monde": 3 questions à Lucie Bacon

Moins d'une semaine après la finale de Coupe du Monde, le livre "Champions, les Bleus sur le toit du monde" sort chez Hugo Sport. Préfacé par Marcel Dessailly, l'ouvrage a été rédigé par un collectif d'auteurs bien connus des Twittos*. Nous avons soumis trois questions à Lucie Bacon a participé au projet.

Lucie, comment est né ce projet de sortir un ouvrage sur le Coupe du Monde en si peu de temps ?
Le projet est en fait une idée de la maison d’édition, plus particulièrement de Bertrand Pirel, qui nous a contactés juste avant la compétition. Je ne sais pas si d’autres projets l’ont inspiré. L’idée nous a tout de suite plu à tous.

"Le vendredi avant la finale, Bertrand nous envoie un mail en nous disant qu’il avait une bonne et une mauvaise nouvelles. La bonne c’était qu’un tirage à 100 000 exemplaires était prévu. La mauvaise c’était qu’il fallait envoyer à l’impression lundi matin"

Comment s'organise t-on pour travailler au jour le jour pendant la compétition ?
Juste avant la compétition, Bertrand a fait un mail à l’équipe des auteurs, c’est lui qui a choisi donc. C’était des personnes avec qui il avait déjà travaillé sur des ouvrages ou des traductions, ou des journalistes qu’il connaissait dans le cadre d’ouvrages déjà parus. Ensuite on était donc 6, et on avait un groupe de discussion pour se répartir un peu les taches au fur et à mesure. On se connaît tous très bien, on s’entend bien donc c’était vraiment pas difficile de s’organiser. Le vendredi avant la finale, Bertrand nous envoie un mail en nous disant qu’il avait une bonne et une mauvaise nouvelles. La bonne c’était qu’un tirage à 100 000 exemplaires était prévu. La mauvaise c’était qu’il fallait envoyer à l’impression lundi matin, soit quelques heures après la finale. Donc on n’a pas eu trop de le temps de fêter la victoire, certains d’entre nous sont passés sur les Champs dimanche soir uniquement pour se rendre chez Hugo Sport qui est juste à côté pour finir le bouclage.


On a dit des bleus que c'était la victoire des Millenials, qu'on avait suivi la célébration sur leurs médias sociaux. Le digital a t-il était une matière pour la rédaction de l'ouvrage? 
C’est vrai qu’on a énormément ressenti comment le groupe vivait pendant la compétition grâce aux réseaux sociaux des joueurs et de la FFF et tout cela est désormais à part entière un outil de communication. De mon point de vue, twitter a été incroyable pendant le tournoi, parce qu’avec ces vidéos des joueurs on a tous pu échanger autour de ça (cf les cas de Winchester, l’enceinte de Kimpembe...). Chez Konbini, après chaque gros match ou événement de la compétition, on faisait un grand n’importe quoi des réseaux sociaux et ça cartonnait à chaque fois, ce sont les articles les plus lus. Du coup, que la maison d’édition nous demande de trouver des tweets pour illustrer les résumés des matches était une suite logique des choses : les gens analysent les matches de façon toujours plus « cool » et humoristique sur Twitter, c’est un bonus qui peut faire marrer les gens.




*Lucie Bacon, Julien Choquet, Hugo Hélin, Maxime Mianat, Charly Moriceau et Pierre Prugneau

jeudi 19 juillet 2018

Top 50 Forbes de la valeur des équipes sportives

AT&T Stadium, l'enceinte des Cowboys qui dominent le TOP 50 Forbes pour la 3ème année de suite

Forbes diffuse son classement estival des 50 équipes les mieux valorisées. Deux franchises historiques figurent dans le top 5 : celle des Cowboys de Dallas (NFL) dont la valeur est estimée à 4,8 milliards de dollars et celle des Yankees (MLB). Les Cowboys figurent en tête de ce classement pour la troisième fois de suite. Ils présentent les revenus (840 millions de $) et l'excédent brut d'exploitation (EBITDA de 350 millions de $) les plus importants. Les business seats de l'AT&T Stadium rapportent à elles seules 100 millions de dollars par an. Le top 5 est complété par trois équipes de football valorisée à plus de 4 milliards de dollars. Quatre autres équipes européennes apparaissent dans le Top 50 : le Bayern, Manchester City, Arsenal et Chelsea. Le classement reste dominé par la NFL qui y case 29 de ses 32 franchises. Apparaissent aussi 8 équipes NBA et 6 franchises MLB. Les Houston Rockets (NBA) où évoluent James Harden et Chris Paul ont vu leur valeur progresser de 33% en un an. 


RangÉquipeLigueValeur (milliards $)Évolution
1 Dallas CowboysNFL4,814%
2 Manchester UnitedFootball4,12312%
3 Real MadridFootball4,0914%
4 BarcelonaFootball4,06412%
5 New York YankeesMLB48%
6 New England PatriotsNFL3,79%
7 New York KnicksNBA3,69%
8 Los Angeles LakersNBA3,310%
8 New York GiantsNFL3,36%
10 Golden State WarriorsNBA3,119%
10 Washington RedskinsNFL3,15%
12 Bayern MunichFootball3,06313%
13 San Francisco 49ersNFL3,052%
14 Los Angeles DodgersMLB39%
14 Los Angeles RamsNFL33%
16 Chicago CubsMLB2,98%
17 San Francisco GiantsMLB2,858%
17 Chicago BearsNFL2,856%
19 Boston Red SoxMLB2,84%
19 Houston TexansNFL2,88%
21 New York JetsNFL2,750%
22 Philadelphia EaglesNFL2,656%
23 Chicago BullsNBA2,64%
23 Denver BroncosNFL2,68%
25 Miami DolphinsNFL2,5758%
26 Green Bay PackersNFL2,559%
27 Boston CelticsNBA2,514%
27 Baltimore RavensNFL2,59%
29 Atlanta FalconsNFL2,47516%
30 Manchester CityFootball2,47419%
31 Pittsburgh SteelersNFL2,459%
32 Seattle SeahawksNFL2,4259%
33 Minnesota VikingsNFL2,49%
34 Oakland RaidersNFL2,3813%
35 Indianapolis ColtsNFL2,3759%
36 Brooklyn NetsNBA2,328%
36 Carolina PanthersNFL2,311%
38 Los Angeles ChargersNFL2,2759%
39 ArsenalFootball2,23816%
40 Houston RocketsNBA2,233%
41 Los Angeles ClippersNBA2,157%
41 Arizona CardinalsNFL2,156%
43 New York MetsMLB2,15%
43 Kansas City ChiefsNFL2,112%
45 Jacksonville JaguarsNFL2,0756%
46 ChelseaFootball2,06212%
47 Tennessee TitansNFL2,052%
48 New Orleans SaintsNFL214%
49 Tampa Bay BuccaneersNFL1,97510%
50 Cleveland BrownsNFL1,955%