vendredi 24 mars 2017

Fusion effusion

finale Top14 2016
Dans ma thèse soutenue en 2007, j'essaie de comprendre en quoi la taille du marché d'un club professionnel est un élément déterminant de régulation des ligues. La taille d'une ville conditionne en partie l'émergence des clubs au plus au niveau et leur performance sportive. Je considère alors que la fusion de deux clubs est une option lorsqu'il s'agit de limiter la concurrence locale sur un petit marché. Extrait


mardi 21 mars 2017

La notabilisation des propriétaires d'équipes professionnelles

Dans la série Billions (Showtimes), Axe Axelrod a fait fortune à la tête d'un fond spéculatif. Apprécié du public et fidèle à ses origines modestes, il est pourtant dans le collimateur de la commission boursière (U.S. Securities and Exchange Commission - SEC). Sa fortune est maintenant si importante qu'il envisage d'acheter une franchise NFL. Dans un épisode récent, il en discute avec Mark Cuban, le célèbre propriétaire des Dallas Mavs (NBA), qui joue son propre rôle. Lui et Axe ont en commun de ne pas être des héritiers. Partant de rien ou presque, ils ont fait fortune et sont devenus aussi populaires que critiqués. Pour Axe, investir dans une franchise NFL ce n'est pas seulement s'offrir une marotte mais surtout se refaire une belle image. Extrait : 

Mark Cuban - Look, Axe, I spent seven years and more money than I care to admit fighting the S.E.C. just to clear my name.
Axe - And you did.
Mark Cuban - Fuck, yeah, I did, but in those seven years, I tried to buy two baseball teams. You may notice... I don't own a baseball team.
Axe - You think the S.E.C. was the dealbreaker? 
Mark Cuban - It fucking didn't help. That's for damn sure. Look, Axe, we're different, right? We didn't inherit our money. We earned it calling bullshit early, often, and very publicly. The NFL doesn't like that shit. They're afraid you're gonna break etiquette, come in long and loud. They think you're gonna be the Mark Cuban of the NFL.
Axe - Oh, so I'm pre-fucked?
Mark Cuban - You need to make it clear to them that you're hanging up the gloves and moving on to a new phase. You know what else you need to do? You need to stop fucking with the U.S. attorney.
Axe - I'm not gonna do that.
Mark Cuban - Come on, Axe. So, when are they gonna make the decision?
Axe - This week.
Mark Cuban - You know, even if you win this lawsuit, that's the long game. If you really want this team, you got to ask yourself... How are you gonna change hearts and minds today?

A la fin de l'épisode, un interlocuteur d'Axe lui explique : 

"Sports franchises are how we knight people in this country. And you're not royalty. You're a robber baron."

Axe ne serait qu'un Baron voleur, expression péjorative qui caractérise les capitaines d'industries de l'Amérique du XIXème s'adonnant au capitalisme sauvage. Il y aurait beaucoup à dire sur les motivations des propriétaires de franchises aux Etats-Unis. Cet extrait de la série Billions donne surtout l'occasion de mettre en avant un article récent de Manuel Schotté de l'Université de Lille 2 publié l'année dernière dans la revue Politix : 

DOI 10.3917/pox.114.0099

Il y écrit que "le profil majoritaire des présidents de clubs de football diffère nettement de celui de l’élite patronale : chefs d’entreprises issus de milieux modestes et dont la promotion sociale ne passe pas par l’École, ils ne sont ni héritiers ni membres de la noblesse d’État. Échappant aux deux grands modes de (re)pro-duction du grand patronat français, ils incarnent une figure atypique des élites françaises, qu’elles soient économiques, politiques, syndicales ou associatives." et plus loin : "Au regard des profits de notabilité qu’elle confère, la fonction de président peut être considérée comme un moyen de convertir du capital économique en capital symbolique et en capital social." 

Fier de ses origines populaires, chef d'entreprise stratège aussi admiré que vilipendé, Axe Axelrod serait donc une sorte de mélange de Louis Nicollin et Jean-Michel Aulas... 

sur le même sujet : 

jeudi 2 mars 2017

[Entretien] Christophe Rousseau, au sujet du Sportem (27-28 mars)


Salon du marketing sportif réservé aux professionnels, Sportem se déroulera le lundi 27 et le mardi 28 mars au Parc des Princes. Il combine une journée de conférences et tables rondes (développement d'une marque à l'international, sport & digital, sport & entertainment, eSport) et un salon. Il sera l'occasion de découvrir une cinquantaine d'exposants et d'écouter des représentants de la Juventus, de la NBA, Warner Bros, Twitter, le PSG et la LFP... (liste non exhaustive). Nous avons soumis quelques questions à Christophe Rousseau, président fondateur de l'agence Troisième Ligne et initiateur du SPORTEM. 

mercredi 1 mars 2017

La revue de presse de février 2017

Voici la revue de presse internationale d'économie et de marketing du sport de février 2017. Elle contient 80 PDF archivés. On y parle du Super Bowl, du Championnat du Monde de handball, de la loi sur le sport professionnel...  

revue de presse de février 2017 (fichier disponible 30 jours) 

Les 3 billets les plus lus en décembre sur le blog
  1. mardi 31 janvier 2017 Les chiffres clés du championnat du monde de Handball
  2. lundi 9 mai 2016 le salaire des catcheurs de la WWE
  3. lundi 20 février 2017 Voir ou vivre. Qu’est-ce qu’être un spectateur d'un match de foot?
Les stats du blog
  • 2243 sessions
  • 2011 visiteurs uniques
  • 2955 pages vues

Une publication partagée par Boris (@bhelleu) le

mercredi 22 février 2017

[Entretien] Magali Tézenas du Montcel : la 13ème édition des Trophées Sporsora du Marketing Sportif


La 13ème édition des trophées Sporsora du Marketing Sportif se déroulera lundi prochain aux Folies Bergères. Cérémonie appréciée des professionnels du secteur, elle distingue les bonnes pratiques et meilleures stratégies dans le domaine du sport. Nous avons soumis quelques questions à Magali Tézenas du Montcel, Déléguée générale de l'association Sporsora, pour mieux comprendre l'organisation et les enjeux d'un tel événement.





lundi 20 février 2017

Voir ou vivre. Qu’est-ce qu’être un spectateur d'un match de foot?



Comment un universitaire qui passe la Coupe du Monde 2002 dans les pubs anglais nous aide-t-il à mieux comprendre le fans 2.0 de 2017 ? Dans ma dernière chronique publiée sur le site de France Football, j'interroge la digitalisation du spectacle sportif grâce aux apports d'un article académique de 2007 qui posait la question "être fan est-ce forcément être dans le stade?" Je cherche à montrer que la mobilisation de terminaux pendant le match engendre une expérience de nature différente mais pas moins noble que les formes classiques de supporterisme à considérer qu'il s'agit aussi de partager son émotion. 

lundi 13 février 2017

[En bref] les cotes ParionsSport des clubs français en Coupes d'Europe

La FDJ communique les côtes des 4 clubs français engagés en 8ème de finale de Champions League et en 16ème de finale de l’Europa League.

AZ Alkmaar – Olympique Lyonnais : Lyon en grand favori
  • La cote de AZ Alkmaar est 3,85
  • L’Olympique Lyonnais présente une cote à 1,85
  • Le match nul est coté à 3,4 
Manchester United – AS Saint Etienne
95% des enjeux se portent sur le club anglais.
  • La cote de Manchester United est 1,25.
  • L’AS Saint Etienne présente une cote à 10
  • Le match nul est coté à 4,95.
PSG – FC Barcelone
  • La cote du PSG est 3,4.
  • Le FC Barcelone présente une cote à 2,10
  • Le match nul est coté à 3,45. 
Manchester City – AS Monaco 
L’AS Monaco actuel leader et meilleure attaque de Ligue 1, attire les paris des joueurs français concentrant plus de 70% des enjeux.
  • La cote de Manchester City est 1,5
  • Monaco présente une cote à 5,5
  • Le match nul est coté à 4
source : communiqué de presse FDJ 

mardi 7 février 2017

17,3 millions d'euros de mises lors du Championnat du monde de handball

Il y a deux semaines, l'ARJEL et la FDJ annonçaient qu'onze millions d'euros avaient été misés du 11 au 22 janvier sur les matchs du championnat du monde de handball. Ils révèlent aujourd'hui que 17,3 millions d'euros de paris sportifs ont été engagés sur l'ensemble des matchs. 9,6 M€ ont été misés en ligne et 7,7 M€ dans les points de vente FDJ. La dernière édition de la compétition avait suscité 11,7 M€ de mises. A elle seule, l'équipe de France a mobilisé 30% des paris (5,2 M€). 

lundi 6 février 2017

plus de 30 Go de données consommées lors du Super Bowl

L'excellent site Mobile Sport Report avance que la 51ème édition du Super Bowl qui s'est déroulé hier à l'NRG Stadium de Houston pourrait bien avoir battu le record de données consommées sur un événement. Selon Paul Kapustka, au moins 31,4 Go de données ont été consommées de la façon suivante : 
  • 10,6 Go sur le wifi 
  • 11 Go sur le réseau Verizon
  • 9,8 Go sur le réseau AT&T
A cela il faudrait ajouter les données non disponibles des fournisseurs T-Mobile et Sprint. C'est beaucoup plus que l'année dernière. 26 Go de données (10,1 sur le wifi et 15,9 sur les réseaux mobiles) avaient été consommées au Levi's Stadium.

Le Super Bowl sur Twitter

La 51ème édition du Super Bowl s'est achevée par la victoire des Patriots à l'issue d'un match fantastique. Selon Twitter, le match a généré 27,6 millions de tweets. Le moment le plus tweeté est la remontée des Patriots qui se solde par une victoire en prolongation. L'égalisation à 57 secondes de la fin du match est d'ailleurs le 3ème moment le plus tweeté. En seconde position se trouve la performance de Lady Gaga lors du Half Time Show. Ses titres qui ont suscité le plus de conversation sont : 1 - Bad Romance. 2 - Téléphone. 3 - Born This Way.  Twitter a également mesuré le volume de tweets en lien avec les publicités. Pepsi, qui appose son nom au spectacle de la mi temps, figure en première position. 





A titre de comparaison :