vendredi 20 septembre 2019

Expérience Matchday : un match des Packers au Lambeau Field




Lors de mes récents périples aux États-Unis, j'ai eu l'occasion de visiter des stades mythiques réputés pour leur ancienneté et authenticité. Ainsi ai-je pu voir l'année dernière les Bears au Soldier Field, les Cubs au Wrigley Field et les Red Sox au Fenway Park. Un seul stade peut rivaliser avec ceux-là sur le registre de la tradition : le Lambeau Field des Packers. La franchise de Green Bay est la seule survivante des "small town teams" qui figuraient en NFL pendant les années 1920. Unique équipe professionnelle des quatre ligues majeures à appartenir à ses fans, elle demeure la plus titrée de la NFL avec 13 sacres. Elle évolue au Lambeau Field (Green Bay, Wisconsin, 100 000 habitants) depuis 1957. Le stade présente une capacité de plus de 80 000 places et a bien évidement connu des rénovations successives dont celle de la end zone côté sud en 2013. Le site se distingue aussi par Title Town District, un espace de loisirs de 14 hectares largement investi lors de l'avant match. Title Town USA reste un lieu de traditions avec le Lambeau Leap et le Roll out the Barrel repris à tue-tête. Ce soir là, en pré-saison, les Packers se sont imposés 28 à 26 contre les Texans. 

lundi 9 septembre 2019

Expérience Matchday : un match des Brewers au Miller Park


Même si Milwaukee s'est diversifiée ces dernières années, elle reste une ville qui a construit son économie locale et sa notoriété sur la bière. Miller, le deuxième fabricant de bières des États-Unis, y emploie toujours environ 1500 personnes. Au nord du stade de baseball se situe la Miller Valley et sa brasserie industrielle. Et c'est ainsi que la franchise locale de baseball s'appelle les Brewers et qu'elle évolue au Miller Park (naming de 40M$ qui court jusqu'en 2020). D'une capacité de 42 000 places, ce ball park est d'une taille moyenne, en tous cas plus petit que le Wrigley Field, le Citizens Bank Park et l'Oriole Park at Camden Yards dont nous avons parlés dans des billets récents. Pourtant, il est des plus imposant avec son toit rétractable de 12 000 tonnes une cinquantaine de mètres au dessus du terrain. Il s'ouvre et se ferme en moins de 10 minutes. Inauguré en 2001, le Miller Park adopte un style néo-rétro remis au gout du jour une dizaine d'années auparavant par le stade de Baltimore. Cette année, l'équipe attire 35 778 spectateurs par match. C'est la 4ème meilleure affluence moyenne en 19 campagnes dans ce stade. Il faut dire que l'équipe est compétitive avec Christian Yelich, en course pour le titre de MVP, et Josh Hader, l'un des lanceurs de relève les plus dominant de la ligue. Ce soir là Christian Yelcih n'a pas joué mais les Brewers se sont imposés 6 à 5 sur un walk-off home run au terme d'un match palpitant. 

jeudi 5 septembre 2019

Expérience Matchday : un match des White Sox au Guaranteed Rate Field


Les Sox sont la franchise de la partie sud de Chicago. Ils évoluent au Guaranteed Rate Field inauguré en 1991. Le stade s'est d'abord appelé Comiskey Park en référence à l'ancien Ballpark puis a connu un premier naming (U.S. Cellular Field) en 2003. Depuis novembre 2016 il s'appelle donc "Guaranteed Rate Field" ce qui rapporte environ 2M$ par an à la franchise. Conçu aussi pat HOK (Populous) cet équipement a coûté 137 millions de $ et a connu des rénovations d'un montant de 118 millions de $. Cette année, les Sox attirent en moyenne 22 000 spectateurs par match, soit environ la moitié de la capacité du stade. J'ai vu le match de la section Goose Island localisée au champ droit. Ce jour là, les Sox honoraient Harold Baines, un joueur légendaire de la franchise.

dimanche 1 septembre 2019

La revue de presse : juillet-août 2019

J'ai laissé passer l'été sans diffuser la revue de presse. En période de rentrée, je partage donc 2 mois de veille sur le marketing et l'économie du sport (98 PDF en juillet, 56 en août).

revue de presse de juillet et août (fichier disponible 30 jours, 300 MO)



J'ai relancé l'activité du blog avec la reprise d'un billet pour France Football dédié au prix des places et une série de billets consacrés à mes visites de stades aux États-Unis cet été.  

vendredi 30 août 2019

Expérience Matchday : un match des Cubs au Wrigley Field


Classant le Wrigley Field sur son podium des plus beaux stades de baseball, NBC Sports décrit ainsi le Ballpark des Cubs :
"There simply is nothing like a Chicago summer afternoon spent in the bleachers at the corner of Clark and Addison. The ivy. The manual scoreboard. The rooftops. The rest of Wrigleyville outside the stadium. In terms of pure experience, this is arguably the best in baseball. If you’ve never been, you need to put this one on your list."
Aussi, l'année dernière, j'ai déjà expliqué en quoi un match au Wrigley Field était avant tout une expérience de l'authenticité : le grand panneau rouge à l'entrée du stade, ses coursives étroites, le lierre qui tapisse l'outfield, le tableau de scorage manuel, les pylônes qui risquent d'obstruer la vue, le "take me out to the ball game..." repris comme nulle part ailleurs... Quand on va dans ce stade inauguré en 1914 c'est pour vivre un match comme au bon vieux temps. Avec en moyenne 38 200 spectateurs par match, les Cubs figurent au 4ème rang des affluences de la ligue. 

mercredi 28 août 2019

Expérience Matchday : un match des Pirates au PNC Park




Le dernier billet était consacré à l'Oriole Park at Camden Yards qui a révolutionné la conception des ballparks dans les années 1990. Peu de stades soutiennent la comparaison à l'exception peut-être d'un. Inauguré en 2001, le PNC Park est le meilleur des stades de baseball selon NBC Sports Washington et Bleacher Report. Avec 38 700 places, il est d'une taille assez modeste à considérer qu'une vingtaine de stades de baseball fait plus de 40 000 places. Situé en plein centre-ville de Pittsburgh, on y accède aisément à pieds en traversant le Roberto Clemente Bridge. Il ne compte que deux arceaux favorisant ainsi une grande proximité avec l'aire de jeu. Situé tout au bord l'Allegheny River, il offre une vue incroyable sur la sky line de Pittsburgh. Ce stade conçu par le cabinet HOK (Populous) a également accueilli de prestigieux concerts (Bruce Springsteen, Les Rolling Stones...). Cette année les Bucs ne font pas une belle saison. Derniers de la division centrale, ils n'attirent au stade que 19 300 spectateurs par match (26ème affluence sur 30). Je suis allé y voir la série contre les Mets (3 matchs, 1 victoire et 2 défaites). 

lundi 26 août 2019

Expérience Matchday : un match des Orioles à The Yard

A moins d'être un grand fan de la série The Wire ou un lecteur éclairé d'Edgar Allan Poe, on ne prévoit pas d'aller visiter Baltimore... sauf peut-être si on est amateur de baseball, auquel cas il est obligatoire de se rendre à l'Oriole Park at Camden Yards. Alors jeune étudiant en management du sport, c'est dans mes lectures que j'ai découvert ce stade, ainsi décrit - par exemple - dans le Blue Ribbon Panel of Baseball Economics en 2000 :
"The new generation of ballparks that began with the 1992 opening of Oriole Park at Camden Yards in Baltimore includes design and programming features and modern amenities that have proved to be enormously popular with the public. These ballparks have dramatically increased the attendance and revenues of the clubs that play in them." 
Conçu dans un style néo-rétro par le cabinet HOK (devenu Populous) ce ballpark de 46 000 places a eu une influence considérable sur le style de ceux qui seront érigés par la suite. Mais, disons le, assez peu l'égalent tant The Yard, inauguré en avril 1992, n'a pas vieilli. Il tient son charme de l'ancien entrepôt ferroviaire datant du début du XXème siècle. Lorsqu'on y arrive, on peut retirer un certificat de son premier match at Camden Yards. Le stadier qui nous accueille à l'entrée de la tribune nous amène à nos places et les essuie au chiffon doux avant qu'on s'y assoie. Ce soir là, les Orioles qui font une piètre saison ont perdu 11 à 2 contre les Blue Jays de Toronto avec un match énorme de la star montante Vladimir Guerrero Jr.

samedi 24 août 2019

Expérience Matchday : un match des Nats au Nationals Park


Après le ballpark de Philadelphie, nous allons au sud à Washington. Inauguré en 2008, ce stade accueille les Nationals, tout nouvellement relocalisés de Montréal. Conçu par HOK et Devrouax & Purnell Architects and Planners, le stade de 41 300 places a coûté presque 800 millions de dollars. Situé au sud-est de DC, on peut y accéder aisément en transport en commun ou encore en vélo en longeant la Marina. Assez neutre à l'extérieur, le stade reflète le caractère administratif de la ville. Composé de 4 niveaux, il propose une large gamme de services et d'animations. Cette saison, les Nats accueillent en moyenne 28 000 spectateurs par match. 

jeudi 22 août 2019

Expérience Matchday : un match des Phillies au Citizens Bank Park


J'ai publié l'année dernière une série de billets consacrés à mes visites de stades et arénas aux États-Unis. Je récidive pour partager mes expériences de spectateur à Philadelphie, Washington, Baltimore, Pittsburgh, Chicago, Milwaukee et Green Bay où j'ai pu assister à des rencontres de MLB, NFL, WNBA et à un spectacle de la WWE. Il s'agit d'illustrer en photos et vidéos différents aspects de la Fan Expérience dont j'ai par ailleurs relatée les fondements théoriques (voir ce billet). Le billet d'aujourd'hui est consacré au Citizens Bank Park inauguré en 2004 au sud de Philadelphie.     

lundi 19 août 2019

Le juste prix



Entre 2013 et 2017 j'ai signé quelques chroniques dans le rubrique éco de France Football (d'abord dans la magazine puis pour le site, voyez ici). La rubrique partagée avec d'autres collègues universitaires et experts du sport professionnel est de retour. J'y propose un billet consacré à la tarification dans le foot. Cela permet aussi de valoriser la travail d'étudiants du master 1 Management Du Sport de l'Université de Caen qui ont travaillé sur des relevés du coût d'une expérience matchday dans le foot. Je propose ici une version augmentée de ce billet. 


lundi 1 juillet 2019

La revue de presse : juin 2019

Je partage encore et jours le fruit de ma veille quotidienne. Voici la revue de presse internationale d'économie et de marketing du sport. Elle comprend 155 fichiers PDF. Vous y trouverez des choses sur la Coupe du Monde féminin 2019, l'esport, la NBA, Tony Parker, la LFP ....

revue de presse de juin 2019 (fichier disponible 30 jours, 148 MO)




J'ai un peu alimenté le blog en juin. J'espère reprendre un rythme plus soutenu en septembre pour partager les visites de stades à venir aux Etats-Unis. 


samedi 29 juin 2019

La Coupe du Monde en émojis : #FRAUSA

Battue 2-1 par la sélection américaine, l’Équipe de France est donc éliminée de sa Coupe du Monde. 
Comme l’année dernière (voyez par exemple ce billet), je propose de revenir sur quelques matchs par le prisme des émojis associés à des tweets. Pour cela, j’utilise l’outil Twitracker confectionné par mon camarade et collègue François Rioult du laboratoire Greyc. Dans un premier temps, j’ai voulu analyser les émojis associés à Wendie Renard, que l’on dit en partie responsable sur le deuxième but mais qui a aussi réduit le score. De nombreux tweets mentionnaient Hervé Renard, le sélectionneur de l’équipe marocaine encore engagée dans la CAN, créant de la confusion. J’ai alors voulu analyser le non recours à la VAR sur la main dans la surface de Kelley O'Hara. Cette fois, de nombreux tweets du match de la Copa opposant le Chili à la Colombie sont remontés (Le Chili s'est vu annuler deux buts après le recours à l'assistance vidéo à l'arbitrage). Je m’en suis donc tenu tout simplement à 5000 tweets comportant le hashtag #FRAUSA publiés le 28 juin.

Sur les 5000 tweets de la base de données, 1380 (27,6%) contiennent au moins un émoji. En voici le top 10 : 

top 10 des emojis associés à des tweets comportant le hashtag #FRAUSA

D'emblée disons que les mains jointes et l'index pointé vers le bas sont hors de propos. Il s'agit en fait d'une série de tweets cannibalisant la popularité du hashtag #FRAUSA pour promouvoir un podcast. Dans ce top 10 figurent des émojis récurrents à l'occasion de rencontres internationales : les drapeaux ou le ballon appuient son allégeance à une équipe ou notifient qu'on suit la rencontre, le visage avec des larmes de joie renforce un tweet caustique ou humoristique, le visage pleurant à chaudes larmes marque la déception de l'élimination des bleues. 
Notons toutefois la présence de l'émoji applaudissement, non pas seulement pour saluer la parcours de la sélection française qui a rallié un nouveau public, mais aussi pour l'en remercier de la médiatisation et de la promotion du sport féminin. Un an après la demi-finale de le coupe du monde entre la France et la Belgique, le drapeau belge est brandi pour signifier que la déception française s'apparente à ce que l'on a appelé le Seum belge. Enfin, le visage pensif a été utilisé le plus souvent pour marquer son incompréhension concernant le non recours à la VAR sur la main litigieuse dans la surface. 





vendredi 28 juin 2019

[voyage] USA Sports Tour (2019)

Pour la quatrième fois je pars aux Etats-Unis pour un voyage construit autour du sport. L'année dernière, de mon passage à Boston, New York et Chicago, j'ai tiré une série de billets dédiée à la Fan Experience. Cette année, le périple consiste à enchainer Philadelphie, Washington, Baltimore, Pittsburgh, Chicago et Milwaukee. Au programme, des matchs MLB, WNBA et un match de pré-saison NFL au mythique Lambeau Field.  Le programme : 
  • Philadelphie : match des Phillies contre les Braves. 
  • Washington : match des Nationales contre les Braves, match des Mystics (WNBA)
  • Baltimore : match des Orioles contre les Blue Jays dans le mythique Oriole Park at Camden Yards
  • Pittsburgh : match des Pirates contre les Mets (et Brewers) dans le superbe PNC Park
  • Chicago : match des Cubs contre les A's, des White Sox contre les A's, des Chicago Sky contre les New York Liberty (équipe WNBA où évolue Marine Johannès). 
  • Green Bay : match de pré-saison des Packers contre les Texans.  
  • Milwaukee : match des Brewers contres les Rangers. 
Voilà de quoi alimenter mes enseignements de master consacrés à la fan expérience et aux stades/arenas. A la rentrée prochaine, je tenterai des billets sur ce blog. Sinon, j'imagine alimenter mon compte instagram (ci-après) pendant le voyage. Si vous avez des bons plans pour les villes visitées, n'hésitez pas à partager en commentaire. 

lundi 3 juin 2019

La revue de presse : mai 2019

J'actualise moins le blog mais je continue de partager le fruit de ma veille quotidienne. Voici donc la revue de presse internationale d'économie et marketing du sport de mai 2019. Elle contient un peu plus de 100 PDF. Vous trouverez des choses sur les jeux vidéos, Roland Garros, la réforme de la Ligue des Champions, la WWE, la NBA, le sport caennais...

revue de presse de mai 2019 (fichier disponible 30 jours, 148 MO)





jeudi 2 mai 2019

La revue de presse : avril 2019

La revue de presse internationale d'économie et marketing du sport contient un peu moins de 100 PDF. Vous trouverez des choses sur l'esport, le nouveau stade de Tottenham, le projet de Super Ligue de l'UEFA, la MLB, la NBA ...

jeudi 18 avril 2019

Top 20 des événements les plus digitalisés aux États-Unis

Levi's Stadium, août 2016 - 8ème dans le top 20 des événements les plus connectés
March Madness s'est achevée le 9 avril sur la victoire des Cavaliers de la Virginie à l'U.S. Bank Stadium, Minneapolis. Ce stade a déjà accueilli la 52ème édition du Super Bowl et avait en cette occasion établi un record de consommation de données sur le wi-fi. Paul Kapustka, l'animateur de l'indispensable Mobile Sport Report, signale que cette édition du Final Four NCAA a aussi consommé beaucoup de datas.

mercredi 17 avril 2019

[infographie] le réseau wi-fi des Tampa Bay Buccaneers (NFL)

Il y a peu, Extreme Networks a diffusé une infographie sur la connexion Wi-Fi du Raymond James Stadium où évoluent les Buccaneers de Tamp Bay (NFL). 1262 points d'accès ont été disséminés dans le stade (dont 950 sous les sièges) pour permettre aux 65 000 fans de se connecter au réseau. Le nombre de fans connectés a augmenté de 54% entre 2017 et 2018 et presque 9 TO de données sont consommés lors d'un match.

lundi 15 avril 2019

[sérigital] Brockmire (S03E02) "Player to Be Named Later"



Julia : "we face the same problem… baseball is dying. You've seen the demographics. Anyone under the age of 20 would rather watch e-sports than a baseball game. But I was able to increase attendance in Scranton Wilkes-Barre by 60%. How? 'Cause I know there's one inescapable fact about baseball. It's fun to go see a game. Maybe boring as shit to watch on TV, fade into the background on the radio, but in person... it's like the goddamn circus came to town. Except without all the elephant torture."


Mr. Benjamin - What's with all the phones?
Julia - Augmented reality. Future of live entertainment. A composite between the real world and the digital world. Right now they're all playing a game called "Beasts of Bedlam." They're using their phones to battle and capture monsters. So I partnered with the creators and made the stadium a realm of rare creatures. Video games on your phone.
Mr. Benjamin - My fat grandson plays those all the time, but what's that have to do with baseball? You promised me fans for life. This... this is a gimmick.
(…)
Mr. Benjamin -  Why are they all going crazy?
Julia - 'Cause we just made the game real to them. This'll be their favorite memory of favorite their thing, and they'll be forever drawn to Tampa to see if we're as fun as they remember. Nostalgia. It's the most powerful drug there is.

mardi 9 avril 2019

[sérigital] The Big Bang Theory (S12E18) "The Laureate Accumulation"


Amy - Hey, good news. They're inviting several Nobel Laureates to our reception.
Sheldon - Oh, great, like who?
Amy - Uh... Makoto Kobayashi.
Sheldon - Da-- ooh.
Amy - What?
Sheldon - Well, I may have been less than kind to him about his Nobel Prize win.
Amy - Why?
Sheldon - I was jealous, angry and new to Twitter. It was a dangerous combination.

samedi 6 avril 2019

La revue de presse : mars 2019

La revue de presse internationale d'économie et marketing du sport contient 109 PDF partagés sur le lien suivant. Vous y trouverez des choses sur la NBA, Paris 2024, le nouveau stade de Tottenham, March Madness, la MLB ...

revue de presse de mars 2019 (fichier disponible 30 jours, 182 MO)


lundi 4 mars 2019

La revue de presse : février 2019

La revue de presse internationale d'économie et marketing du sport contient 104 PDF partagés sur le lien suivant. Vous y trouverez des choses sur le Super Bowl, Nike, Paris 2024, la NBA ...

revue de presse de février 2019 (fichier disponible 30 jours, 112 MO) 


lundi 11 février 2019

Super Bowl 2019 : 24 TO de données consommés sur le wifi du stade

source, chaine youtube du Mercedes-Benz Stadium
L'excellent Paul Kapustka (son compte twitter @paulkaps) a relayé sur son site Mobile Sport Report le volume de données consommé lors de la 53ème édition du Super Bowl au Mercedes-Benz Stadium d'Atlanta. L'année dernière, un total de 16,3 téraoctets de données avait été consommées sur le wifi de l'U.S. Bank Stadium de Minneapolis. Nouveau record : 24,05 téraoctets ont été consommés sur le wifi du stade le jour de match. Voici les éléments les plus frappants. 

dimanche 10 février 2019

15ème édition des Trophées Sporsora

Demain se déroulera la 15 ème édition des trophées Sporsora du marketing sportif. Des prix seront décernés dans cinq catégories : Sponsor de l'année, Stratégie d'un détenteur de droits, Activation, Spot publicitaire, Startup. De plus, le jury présidé Nathalie Boy de la Tour (LFP) distinguera aussi une « Personnalité de l'année »  et remettra un prix « Coup de cœur ». Rappel des nommés : 

SPONSOR DE L’ANNÉE

  • Coca-Cola – Tous rassemblés autour des bleus 
  • Conforama – La Ligue 1 Conforama
  • Orange – Orange, passeur d’émotions

ACTIVATION

  • FDJ – Tour de Chance
  • Hyundai – Accélérateur Hyundai
  • PMU – Petit Poucet PMU

STRATÉGIE D’UN DÉTENTEUR DE DROITS

  • Fédération Française d’Athlétisme –L’athlétisme français en mouvement pour 2024
  • Hurricane Group – Le Fise Hiroshima, un tremplin pour les sports urbains
  • UTMB® – Activation média d’un événement outdoor international

SPOT PUBLICITAIRE

  • Fédération Française de Football –Fier d’être bleus
  • Société Générale – Terrain Favorable
  • Stade de Reims – De la Domino’s Ligue 2 à la Ligue 1 Conforama 

START-UP

  • Airprint – Le terrain comme support de communication éco-responsable
  • Vogo – Une expérience Live & Replay au cœur de votre événement
  • Wineven – Wineven Connect

samedi 9 février 2019

La revue de presse : janvier 2019

Voici la revue de presse internationale d'économie et marketing du sport de janvier 2019. Le fichier partagé contient un peu moins de 100 fichiers PDF avec des actualités sur le Super Bowl, la NBA, la LFP ... 

revue de presse de janvier 2019 (fichier disponible 30 jours, 104 MO)

En sommeil ces dernières semaines, le blog va reprendre son activité sur un rythme régulier à défaut d'être soutenu.


Nouveau compte instagram :