lundi 29 octobre 2018

Expérience Matchday : une soirée à Fenway Park


Les Red Sox de Boston, ma franchise préférée en MLB, viennent de remporter les World Series face aux Dodgers de LA (4-1). En août dernier, je suis allé visiter Chicago, New York et Boston pour y voir du baseball. La date du séjour a été conditionnée par le calendrier des matchs. Je voulais absolument voir une rencontre à Fenway. Inauguré en 1912 en centre-ville, le ballpark est un concentré d'histoire et de traditions. C'est un stade-musée sans pareil avec ses fauteuils en bois, le green monster (le mur imposant du champ gauche où les scores des autres rencontres sont encore saisis à la main), les murs en briques rouges et les pylônes qui soutiennent les tribunes. Sauvé par les fans réticents à la construction d'un nouveau stade, Fenway Park est inscrit au registre national des lieux historiques.



Depuis quelques années maintenant, l'amélioration de la Fan Experience devient un enjeu majeur du sport professionnel. En début d'année, j'ai partagé une bibliographie sur le sujet et j'ai rédigé un chapitre d'ouvrage à paraitre intitulé "voir un match ou le vivre. Fondements théoriques et cas pratiques de la Fan Expérience." Il me semble que le question de la Fan Experience est traitée le plus souvent avec quelques raccourcis. Il suffirait d'installer le wifi, de disposer de stands de VR et de développer des applications pour satisfaire les publics et en conquérir un nouveau, plus jeune, plus féminin, plus familial. Or, la technologie et le digital ne sont qu'une partie de l'expérience du fan. Aller voir du baseball à Fenway c'est préférer une expérience de l'authenticité. On y est peut-être un peu moins bien assis, les coursives étroites canalisent difficilement le public et les toilettes sont  l'ancienne mais tout cela est contrebalancé par le plaisir d'assister à un match dans un stade dans son jus où raisonnent encore les home runs de Ted Williams. Le stade n'est ici que le reflet d'une ville qui cultive son histoire et ses traditions. C'est peut-être le même plaisir que trouvent les supporters du Red Star au stade Bauer, là où perdure un je ne sais quoi qui a disparu partout ailleurs. 

Ce soir là les Red Sox s'imposent 7 à 3 contre Tampa Bay. Ils termineront la saison régulière en tête (108 victoires) pour finalement s'imposer en 5 matchs en finale.  

Les rues qui bordent les stade sont bloquées et font office d'esplanade. On peut y boire un verre ou entrer dans des boutiques qui vendent des produits des Red Sox. 
à l'extérieur du stade, des statues honorent les légendes du club (ici Ted Williams). Voyez aussi sur la façade les numéros retirés des joueurs qui ont marqué la franchise.

Dans les coursives, les différents logos de l'histoire de la franchise 
On dit que le confort est une condition nécessaire d'une bonne expérience matchday. On va à Fenway pour s'installer sur ces fauteuils en bois. 
J'étais plutôt bien placé. Section Grandstand 19, row 2, seat 11. 90$ taxes comprises. 
Boston Sausage
inimaginable dans un stade moderne... Voyez tout de même que les pylônes servent aussi à y installer des écrans. 
Partout dans le stade, des panneaux expliquent en quoi tel endroit est singulier. 

on peut assister au match en haut du Green Monster. Les places y sont chères et il faut patienter des mois pour en obtenir une. 
Fenway a sa propre ferme. Le roof garden a été inauguré en 2015. 
Quelques films tournés à Fenway. Il manque Ted (2012)
Toilettes à l'ancienne. 
il y a de nombreux écrans partout dans le stade encourageant au partage de contenu. 
Retraité depuis 2016, David Ortiz a sa statue ... en legos

À l'extérieur du stade, on honore encore David Ortiz


"This is a ballpark" Moneyball (2011)



Une publication partagée par Boris (@bhelleu) le

Aucun commentaire:

Publier un commentaire